Touba, capitale des mourides

Le livre

Touba est la capitale sainte de la confrérie mouride. Elle est une ville religieuse qui a été fondée en 1888 par Cheikh Amadou Bamba, initiateur d’une voie mystique musulmane, sufi. Cette dernière est devenue depuis plus d’un siècle une des plus grandes confréries du Sénégal dont le chef suprême est le Khalife général, héritier biologique, mais surtout spirituel, du fondateur. L’espace toubien s’est organisé autour de la mosquée et par intégration progressive de villages satellites fondés par Amadou Bamba et par ses disciples. La légitimité maraboutique est entière sur la gestion urbaine de Touba.

Mais Touba est surtout aujourd’hui la seconde ville du Sénégal avec plus de 300 000 habitants. Elle a connu pendant 30 ans un taux de croissance de 15% par an et sa population a plus que doublé depuis 10 ans. Son extension spatiale est également considérable : sa superficie bà¢tie était de 575 ha en 1970, mais en 2000 elle dépasse les 12000 ha. Pourtant, elle est encore considérée comme un village et elle bénéficie d’un statut d’extraterritorialisation. Construire sur le sol toubien ou y être enterré sont souvent perçus par le disciple mouride comme un signe de rédemption. La fièvre de la construction et la fonction de nécropole à  Touba sont liées à  cette croyance.

L’auteur

à€ partir d’une démarche d’abord géographique, Cheikh Gueye retrace l’histoire spatiale et sociale de la ville. Les modes de construction d’un espace proprement urbain, les dynamiques d’abord démographiques puis foncières, les mécanismes et limites du contrà´le social (et maraboutique) sont les principales thématiques abordées dans cet ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.